•  

    L'artiste italien Maurizio Cattelan naît à Padoue en 1960.

                                

     

    Maurizio Cattelan est un artiste-phare qui émerge au début des années 1990. Héritier de l'esprit satirique italien et dans la grande tradition duchampienne, l’artiste ne cesse de puiser à la source de la réalité, cette réalité qui est jugée en elle-même provocante. Dans un esprit iconoclaste et subversif, le travail de Maurizio Cattelan confronte les malaises et les fractures de la société aux mécanismes de la fiction en proposant de nouveaux territoires de liberté.

     

     

    provocateur, Maurizio Cattelan est le trublion de l’art contemporain, celui qui glisse toujours un grain de sable dans la machinerie bien huilée de l’art contemporain.

     

                                                             

     

     

     

     

    Maurizio Cattelan écrit "Hollywood" dans une décharge de Sicile

    Le Monde  , article  11.06.01

    L'artiste a invité la fine fleur de l'art au pied des grandes lettres blanches.

    VENISE et PALERME, de notre envoyé spécial

    L'artiste italien Maurizio Cattelan est un génie. De la communication, en tout cas. Vendredi 8 juin, en plein vernissage de la Biennale de Venise où il est représenté par La Nona Ora sa fameuse statue de Jean Paul II écrasé par une météorite (Le Monde du 11 juin), il a réveillé à l'aube cent cinquante des plus gros collectionneurs du monde et des plus importants conservateurs de grands musées, tous cornaqués par le commissaire de la Biennale, Harald Szeemann, et les a mis dans un avion à destination de Palerme, en Sicile. Là, il en a rempli deux autocars et le convoi s'est dirigé sur les hauteurs de la ville, vers un site nommé Bellolampo : la plus grande décharge publique de l'île.

     

    Sous un soleil de plomb, mais baignés dans l'odeur envoûtante des déjections palermitaines, les VIP ont pu découvrir, au détour d'une piste sinueuse, un spectacle hallucinant : trois tables nappées de blanc, agrémentées de jolies fleurs, et une escouade de serveurs en veste blanche à galons dorés chargée de rafraîchir tout ce beau monde. En toile de fond, à mi-hauteur d'une colline pelée, s'élève l'œuvre pour laquelle ils sont venus : les grandes lettres blanches qui ornent habituellement la colline d'Hollywood, recréées pour six mois dans ce pays dont les mœurs et les fantaisies maffieuses ont si souvent inspiré le cinéma américain. 
    Tout cela s'est déroulé sous le regard franchement ironique de François Pinault, venu par ses propres moyens jouir de ce happening rare, dont il a d'ailleurs assuré une partie du financement : le coût total de l'installation, 800 000 dollars (914 695 euros), a cependant été essentiellement assuré par l'artiste.

    Un peu étourdi, le groupe s'est jeté sur le buffet, et on a assisté à une union sacrée, une trêve dans la lutte des classes entre les milliardaires et les ouvriers de la décharge, venus en connaisseurs et en voisins boire un petit coup de blanc. On a vu deux conservateurs de musées californiens se gratter la tête devant ce "HOLLYWOOD " de vingt mètres de haut, se demandant sans doute s'ils étaient bien réveillés. On a vu cette responsable très chic de Creative Time, entreprise new-yorkaise spécialisée dans l'organisation d'événements, se faire photographier dans les bras solides des employés des lieux, assez émoustillés. On a vu enfin une des plus importantes fortunes de Floride, collectionneuse considérable et sexagénaire, poser topless devant ce symbole du cinéma et des starlettes.

     

    Maurizio Cattelan est un spécialiste de ce genre de gags énormes. Il a autrefois contraint son galeriste parisien, Emmanuel Perrotin, qui aime les dames, à se promener pendant cinq semaines déguisé en lapin rose, la panoplie adoptant en outre un aspect général qui évoquait une des activités favorites des lapins, comme du marchand. Les journalistes ne sont pas épargnés : sollicité pour une interview par le New York Times en mai, il y a envoyé un ami qui s'est fait passer pour lui et a très aimablement répondu aux questions de notre consœur. A Palerme, son marchand, se piquant au jeu, a fait croire que l'œuvre était à vendre, mais avec un morceau de la montagne où elle est installée... Vu d'en bas, de la vallée où est lovée la ville, tout ce remue-ménage n'inquiète guère. Sagement, les Parlermitains pensent qu'il s'agit d'un décor de cinéma. L'hypothèse leur paraît d'autant plus plausible que Sylvester Stallone est actuellement en Sicile pour un tournage : il est des moments où l'art et la vie se mêlent de manière extraordinaire, et c'est ce que Maurizio Cattelan, le premier surréaliste du troisième millénaire, a su capter ici avec une merveilleuse intelligence.

    Harry Bellet

     

                                                                               

     

     Maurizio Cattelan fait aussi appel à des spécialistes (moulages de cire, taxidermistes ... ) pour réaliser ses installations.

     

    cat cat 1
     
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique